Bulletin CMF mai-juin 2018

À la une

Dans ce numéro :

  • Gros plan sur l’Union des Fédérations Musicales de Haute-Savoie
  • Retour sur le 117Congrès de la Confédération Musicale de France 2018, résultats des élections de la CMF
  • Zoom sur les concours européens : European Championship for Wind orchestras (ECWO), Championnat Européen de Brass Band

Egalement :

  • L'association "orchestre à l'école" fête ses 10 ans !
  • Libre de droit, musique et bibliothèques
  • Agenda

Edito

Espoirs, déception, construction…

Alors que la CMF sort avec une gouvernance largement renouvelée lors du congrès annuel qui s’est tenu à Evian fin avril, tous les espoirs semblent permis pour l’avenir de la CMF.

D’autant que quelques jours plus tard, madame la ministre de la culture, Françoise Nyssen, annonce un nouveau plan qui ne peut que réjouir notre mouvement ; « Tous musiciens d’orchestres, […] il faut casser les barrières, montrer que cette pratique est à la portée de tous, […] en particulier dans le milieu rural… ». Dans le même temps, une dotation supplémentaire de 2 millions d’euros est également annoncée pour un dispositif existant d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale, projet qui vise à créer 45 nouveaux orchestres, soit 4500 nouveaux jeunes musiciens. 2 millions d’euros pour 45 orchestres et 4500 jeunes musiciens.

En comparaison, la CMF représente 3850 structures, de pratique musicale, d’éducation artistique et d’enseignement spécialisé de la musique et de la danse, structures axées principalement sur la pratique collective en orchestre ou en chorale ; c’est également plus de 100 fédérations réparties sur le territoire, et enfin 250 000 musiciens dont 140 000 jeunes qui pratiquent et apprennent la musique… La dotation annuelle de la CMF, pourtant bien qu’annoncée comme la fédération la mieux dotée par ce même ministère, est de 0,1 million d’euros. 100 000 euros donc pour 3800 structures et 140 000 jeunes musiciens…

Il faut toutefois savoir rester optimiste et je le suis ! Ainsi, chers responsables des « CMF » du territoire, chers responsables de structures, chers musiciens, construisons et structurons ensembles notre réseau afin que la CMF puisse être reconnue comme étant la référence majeure et incontournable qu’elle est.